Très jovial mais marqué par les événements récents Mahammad Mirzali nous a accordé une longue interview. Jeune homme engagé contre le régime de Bakou, il tient une chaîne youtube depuis 2018.

Kamran İsmayılov, avec qui nous nous sommes également entretenu, a réalisé une vidéo en anglais récemment « Qui est Mahammad Mirzali ? ». Il présente la tentative d’assassinat perpétrée alors en France où Mahammad Mirzali a trouvé refuge. Combattant la corruption du régime, la famille du jeune homme est très menacée.

La guerre du Haut-Karabakh a mis la lumière de nouveaux sur l’Azerbaïdjan. Le cessez le feu de novembre 2020 a vu le déploiement de soldats russes pour garantir la paix. L’Azerbadjan, soutenu par la Turquie, sort grand vainqueur du conflit avec l’Arménie.

Mais derrière la façade se cache une réalité plus sombre. Pays très lié à sa production pétrolière, il est tenu d’une main de fer par le président Ilham Aliev. Pourtant l’homme à recu la Légion d’honneur en 2007. Les Aliev sont à la tête du pays depuis trente-six ans. Gueïdar Aliev, ancien officier du KGB, accéda au poste de premier secrétaire du Parti communiste azéri en 1969 et entra au Politburo soviétique en 1982. Après la chute de l’URSS, il devint député en Azerbadjan puis en 1991 président de l’assemblée de la République autonome. Il fut élu président en 1993. Puis son fils Ilham Aliev lui succéda en 2003.

Depuis novembre 2020, il aime poser en treillis et provoquer ses ennemis arméniens et il a lancé une grande campagne de répression contre ses opposants dans le pays mais aussi à l’extérieur. Mahammad Mirzali nous explique : 

En Azerbaïdjan, le pouvoir est partagé par une famille, la famille Aliev, et actuellement ils veulent transférer le pouvoir à l’épouse d’Aliev, Mehriban Aliyeva. Et c’est la raison pour laquelle je me bats contre le régime d’Aliev. J’ai été attaqué de nombreuses fois. La dernière attaque contre moi a eu lieu le 14 mars 2021. C’est un miracle que j’ai survécu à cette attaque.

En 2012, il s’engagea politiquement. En 2013, il fut une première fois arrêté avec son père.

Après mon arrestation, je me suis engagé dans l’armée et ils m’ont rendu la vie misérable dans l’armée également, parce que je m’exprimais contre le régime, en particulier contre Ilham Aliyev. Ils n’étaient pas contents de cela, et ils ont rendu ma vie aussi misérable que possible.

Revenu à la vie civile, il continua de militer mais la pression lui fit craindre le pire. En 2016, il trouva refuge à Nantes pensant se mettre à l’abri de la police du régime :

La situation en Azerbaïdjan est vraiment mauvaise et empire chaque jour. Certaines personnes cherchent donc de l’aide en dehors de l’Azerbaïdjan, dans des pays comme l’Allemagne et la France.

Il ouvrit sa chaîne sur Youtube « Made in Azerbaijan » en 2018 pour parler de son pays et de politique en mettant l’accent sur la corruption et l’oligarchie.

Il explique son désarroi face aux menaces et pressions. Il s’interroge sur la position des autorités françaises et européennes : 

La raison pour laquelle le gouvernement français ne dit rien à ce sujet, c’est parce que cela se passe en dehors de la France. Le gouvernement azerbaïdjanais n’a rien à voir avec les citoyens français, c’est la raison pour laquelle ils sont inactifs. C’est la raison pour laquelle personne n’a parlé de ce qui m’est arrivé, ni le premier ministre, ni le ministre de l’intérieur.

Il veut faire connaître son histoire pour interpeller le public et les autorités en France sur les dérives autoritaires dans son pays.

 Quelqu’un doit s’exprimer, comme moi. Si personne ne le fait, le régime deviendrait de pire en pire. Ils tortureraient encore plus de personnes, les arrêteraient, et garderaient la corruption. Et je pense que la mort de journalistes, comme Elmar [Elmar Huseynov assassiné en 2005 à Bakou Ndlr] et d’autres [défenseurs des droits de l’homme Ndlr], auraient dû être une raison suffisante pour que nous puissions mettre le régime sous pression.

Pourtant en la France, il a été régulièrement ciblé. Le 6 octobre 2020, Mahammad a été touché par des coups de feu. Il s’en sort miraculeusement. Les balles n’ayant atteint aucun organe vital. Par la suite, les agents du régime ont tenté de l’intimider au travers de sa sœur par des vidéos compromettantes. Le 14 mars 2021 il est attaqué une nouvelle fois à Nantes en pleine journée.

Adil Aliyev

Sans qu’on sache exactement qui sont les commanditaires, les actes semblent pointer vers le régime Aliev. Selon Reporter Sans Frontière, en mars 2020, le vice-président du parlement azéri, Adil Aliyev, lui envoie un message de menaces via Facebook : « Si tu ne te tais pas, tu vas voir ce qui va se passer ».

 

Rovnag Abdoullayev

Depuis il tente de faire entendre sa voix. Il veut pouvoir continuer son combat politique. Récemment l’oligarque Rovnag Abdoullayev, président de l’entreprise pétrolière SOCAR, a décidé de l’attaquer en justice. Mahammad a donc lancé une cagnotte pour pouvoir s’offrir l’aide d’un avocat.

 

Bientôt l’interview complet en vidéo.

Articles pour poursuivre :

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes-la-prochaine-fois-je-vais-sans-doute-mourir-craint-le-blogueur-azeri-04c53ec8-97be-11eb-857f-b72ea088bc99

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/22/en-azerbaidjan-l-autocrate-aliev-rendu-populaire-par-la-guerre_6067228_3210.html

https://rsf.org/fr/actualites/azerbaidjan-16-ans-apres-lassassinat-du-journaliste-elmar-huseynov-rsf-demande-un-reexamen-de

https://www.francetvinfo.fr/monde/conflit-dans-le-haut-karabakh/haut-karabakh-ce-que-l-on-sait-de-l-accord-de-fin-des-hostilites-signe-entre-l-armenie-et-l-azerbaidjan_4175609.html

https://www.courrierinternational.com/article/zone-grise-entre-larmenie-et-lazerbaidjan-la-guerre-des-frontieres-sengage

Azerbaïdjan 2006 | Cairn.info

La diaspora, un instrument de la politique étrangère de la République d’Azerbaïdjan | Cairn.info

‘Facebook isn’t interested in countries like ours’: Azerbaijan troll network returns months after ban | Facebook | The Guardian

Nous tenons a remercier Mahammad et Kamran de nous avoir accordé cet entretien. Merci beaucoup à Kamran qui a traduit de l’azeri à l’anglais lors de l’entretien.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code