Présentation brève

Aujourd’hui je vais vous présenter le Fédivers. C’est un ensemble de services communiquant ensemble via le protocole ActivityPub. Parmi ces services, vous pouvez trouver des alternatives à Twitter comme Pleroma, Mastodon, Misskey ou encore GNU Social mais aussi une alternative à YouTube comme PeerTube.

Qu’est-ce que la fédération ?

Ces services sont fédérés, cela signifie que plusieurs serveurs, des instances, communiquent entre eux et qu’on peut choisir sur lequel s’inscrire. Un peu comme avec les courriels.

Par exemple un type sur Gmail peut envoyer un mail à type sur Outlook. Ici c’est similaire, un type hébergé sur une instance A pourra parler à quelqu’un chez B. Si un mail a la forme « mail@serveur », ici l’adresse prend la forme « @pseudodinscription@serveur ». Par exemple pour me trouver ou me mentionner, il suffit de taper « @julia@sorcie.re », sorcie.re étant mon instance.

Un autre exemple très commun est le téléphone. Chacun est libre de choisir son fournisseur, ici opérateur, et de communiquer avec les personnes étant chez un opérateur différent. Les identifiants sont donc les numéros de téléphone.

Comme c’est Pleroma que j’utilise, c’est ce dont je vais surtout parler. Et puis en vrai c’est mieux, c’est plus léger, la limite de caractères par défaut est à 5000, il y a des réactions, il parait aussi qu’il y a plus d’outils de modération.

Il est important de noter qu’actuellement, il n’y a pas que la technique ou quelques fonctionnalités qui diffèrent de Twitter, mais aussi et surtout l’ambiance, globalement bien plus calme et posée, mais aussi très shitpost côté anglophone. Il y a en revanche un nouveau type de drama : les blocages d’instances. Mais nous en reparlerons peut-être plus tard.

Différences avec Gab et Parler

Commençons par un petit tacle gratuit sur Gab, basé sur Mastodon: Gab fait payer des fonctionnalités gratuites, faut l’savoir hein. Il y a par exemple la mise en forme du texte en markdown ou encore l’absence de publicité, ici il s’agit de publications sponsorisées[1].

Si les fonctionnalités sont globalement similaires, la différence majeure est la centralisation. Ce point a une importance cruciale car il rapproche techniquement Gab et Parler de Twitter en ne dépendant que d’une seule entité pour gérer et modérer le contenu. Si vous n’êtes pas d’accord avec cette politique de modération, il n’y a rien à faire, si ce n’est renoncer à en publier ou renoncer à Gab. De plus, en grandissant, nous ne sommes pas à l’abri d’un changement dans la modération comme Twitter a changé en gagnant en popularité. Gab, grand chantre de la liberté d’expression, bannit la pornographie par exemple[2].

Si Gab prétend n’être que l’instance principale du réseau « Gab »[3], je n’ai pas trouvé d’autres instances Gab, et ils se gardent bien d’en faire la promotion. De plus, il faut noter qu’étant un fork de Mastodon, ils étaient il y a peu fédérés avec tout le Fédivers mais ont choisi de couper la fédération fin 2020. Des rumeurs disent qu’ils perdaient des utilisateurs en faveur de fédi, ce qui semble être une hypothèse raisonnable étant donné qu’ils font payer des fonctionnalités basiques.

Ainsi, seul le Fédivers, à ma connaissance, est une alternative fédérée à Twitter. Ce fonctionnement est un garant technologique de la liberté d’expression : si l’instance sur laquelle vous vous trouvez change, il suffit de changer d’instance, si la modération ne vous plait pas, il suffit de changer d’instance, si quoique ce soit ne vous plait plus sur votre instance, il suffit de changer d’instance. Il existe des outils intégrés de migration de comptes. Le seul inconvénient étant qu’au mieux vos abonnés recevront une notification leur indiquant le changement de compte mais ils ne seront pas réabonnés automatiquement.

Fonctionnalités

Si le principe reste le même (microblogging), le Fédivers possède des fonctionnalités supplémentaires et différentes :

  • La limite de caractères dans un message dépend de l’instance. Elle est par défaut à 5000 sur Pleroma, 500 sur Mastodon et peut être changée par l’admin de l’instance.
  • Pas de publicité (dépendant de l’instance).
  • Pas d’algorithme de recommandation. Vous verrez sur le fil d’univers connu ce que vous aimez, et ce que vous aimez moins. Pas de craintes, vous pouvez toujours bloquer des gens, et même des instances entières.
  • Des Emojis perso et des réactions aux messages
  • Plusieurs niveaux de confidentialité pour une publication donnée :
    • visible dans l’ensemble du réseau connu : la publication apparaîtra sur le fil public de toutes les instances fédérées, on reparle de ce fil plus bas
    • non-listé : la publication n’apparaît pas sur les fils publics mais est visible sur le profil de la personne
    • abonnés seulement : explicite.
    • direct : seule la personne mentionnée pourra voir le message.

En revanche, ces paramètres ne sont en quelque sorte qu’une convention : il n’y a aucune garantie technique pour la respecter. Ainsi, rien n’empêche une instance malicieuse ou simplement pas Mastodon d’avoir accès à et publier ces messages[4]. Gardez bien en tête que ce réseau social est public, et toutes vos intéractions dessus le sont potentiellement.

  • Une politique de modération dépendante des instances. Il est donc possible de trouver l’instance de vos rêves et si elle n’existe pas, il est possible de fonder la vôtre ! Cela est rendu possible grâce à la nature libre du Fédivers.
  • Il n’est pas possible de citer et commenter une publication. Pour contourner ça, vous pouvez publier un commentaire accompagné d’un lien vers la publication.

Trouver son instance

Vous pouvez trouver l’instance de vos rêves ici, une copie de la liste de ce lien qui regroupe une liste des instances selon les critères de sélection suivants :

  • Permet de suivre à peu près n’importe qui sur le Fédivers
  • Une politique de modération claire et transparente
  • Une politique de fédération claire avec les autres serveurs
  • Une liste de serveurs bloqués ou masqués si l’instance choisit d’en bloquer ou d’en masquer
  • Être réceptive aux besoins des utilisateurs de Tor et autres personnes inquiétées par la vie privée

Si vous souhaitez avoir votre instance mais que vous pensez que vos compétences techniques ne le permettent pas, vous pouvez demander au gérant de la fabuleuse instance qu’est Freespeechextremist à cette adresse (plus d’informations ici). Je vous invite d’ailleurs à le suivre : @p@freespeechextremist.com.
Il propose de fournir gratuitement une instance à à peu près n’importe qui.

Bon, vous pouvez vous inscrire sur https://sorcie.re mais soyez certain d’être en accord avec le règlement. L’instance est administrée par une amie. S’il y a trop d’inscriptions elles fermeront.

Pour les autres, rendez-vous sur la documentation Pleroma, vous n’aurez besoin que d’un serveur et d’un nom de domaine. Une raspberry pi peut suffire.

Fédivers depuis un ordiphone

Pour accéder au Fédivers depuis votre téléphone, vous avez beaucoup de possibilités. Si je précise pour quoi l’application est faite, c’est parce que celles pour Pleroma permettront l’usage de fonctionnalités spécifiques à Pleroma, comme la réaction aux messages. Les applications pour Mastodon fonctionneront avec votre compte Pleroma, ces fonctionnalités en moins.

Pour iOS :

Pour Android :

J’utilise personnellement Husky et Fedilab. Il y a beaucoup de fonctionnalités comme programmer ses publications, mais je passe assez peu de temps dessus depuis mon téléphone donc je ne pourrais pas en parler d’avantage. Il est plutôt recommandé de télécharger ces applications via f-droid, un magasin d’application n’ayant que de l’open source : certaines applications comme fedilab seront gratuites dessus mais payantes sur le playstore.

Prise en main

pleroma-fe

Pleroma-fe, le frontend par défaut de Pleroma.

soapbox-fe

Soapbox-fe, un frontend alternatif plus proche de Twitter.

Comme c’est un réseau social fédéré, il y a grosse une différence avec Twitter sur la façon dont est affiché votre fil d’actualité. En fait, il en existe trois :

  • le réseau connu (ou fediverse sur soapbox), c’est à dire toutes les publications publiques de toutes les instances avec lesquelles votre instance est fédérée
  • le fil d’actualité public (Le Choeur sur mon image soapbox, c’est le nom de l’instance), toutes les publications publiques des membres de votre instance
  • le fil d’actualité (Accueil sur soapbox), toutes les publications non-directes des gens que vous suivez

Vous noterez que Pleroma a une messagerie instantanée. Elle utilise aussi le protocole ActivityPub et n’est pas chiffrée, donc pareil que pour la visibilité des publications, faites attention.

Pensez aussi à remplir votre bio. Il y a de la place. Si vous ne souhaitez pas être suivi par des bots (certains le font pour recencer les utilisateurs), mettez #nobot dans votre bio.

A tantôt sur le Fédivers !

[1]: « Here are just some of the benefits that thousands of PRO members receive. »
https://pro.gab.com/

[2]: « Content Standards » https://gab.com/about/tos

[3]: « Open Source » https://gab.com/about

[4]: Lain, un des développeurs principaux de Pleroma « Public, Friends, Unlisted, Direct » https://blog.soykaf.com/post/privacy-and-tracking-on-the-fediverse/

Auteur

À propos de l’auteur

Couture et broderie, je fais principalement des robes et des jupes.
Travaillant dans les méthodes formelles, je suis là pour grand remplacer les cheminots.
Actuellement coronaée.
Je sers l'Empereur de l'Humanité : Legio Custodes, Imperial Fist, Alpha Legion, Legio Astorum, Maison Taranis
Blog : https://codex.sorcie.re

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code