Le 7 août 2020, le Nouvel Obs a publié un article revenant sur un débat qui faisait rage outre-Manche il y a des années. Était mis en cause certains programmes de la BBC, notamment un dessin animé, mettant des personnages noirs un peu n’importe où dans l’histoire occidentale.

Dans cet article du Nouvel Obscurantisme :
– Attaques ad personam : ceux qui sont pas d’accord ont « des opinions rassies ».
– Homme de paille.
– Illustration trompeuse.
– Généralités sur la base d’anecdotes.
– Anachronismes.
– Surinterprétation des sources.
– Omissions.
– Prend les historiens pour un bloc monolithique.

L’article cherche à légitimer le choix d’un dessin animé qui a mis en scène un légionnaire romain noir à la peau bien foncée dans la Grande-Bretagne antique. L’article commence sur deux exemples. D’abord, une dame du IVe siècle après JC (donc assez tardivement) qui serait peut-être métisse avec une ascendance d’Afrique du Nord et qui aurait des bijoux de là-bas.

Image

Pour ce qui est des bijoux ça n’est pas une preuve sachant que les marchandises et surtout les marchandises de luxe circulaient énormément en Europe de l’ouest et en Méditerranée.

Image

À partir du premier siècle après JC, les romains vont importer de la soie venue de Chine en la rachetant à des Parthes. Cela ne veut pas dire que dès qu’on retrouve des traces de soie chinoise chez une romaine, elle a forcément des origines chinoises. Mais bon, ce musée dit avoir réussi à reconstituer les origines de cette dame. Je ne sais pas du tout ce que ça vaut mais on va les croire par principe. Ça me parait tout de même bizarre de représenter une nord-africaine avec une peau si noire et les cheveux si crépus, n’y-t-il pas là un blackwashing de l’Afrique du Nord ? Et puis est-ce que parce qu’ils ont retrouvé une personne à la fin de l’Antiquité, ça fait une généralité ?

https://twitter.com/YorkshireMuseum/status/1275445322781605889

Ensuite, deuxième exemple anecdotique qui sert de généralité : un numide a eu un poste à responsabilités au IIe siècle après JC. Bon, déjà on oublie de préciser qu’il était culturellement romanisé comme son nom l’indique et que les élites Numides se sont d’abord hélénisées puis romanisées. En 142 les inter-mariages dans les élites ont dû être nombreux. Cette personne n’a probablement de Numide que l’origine. Mais passons.
Image
On ne nous dit d’ailleurs absolument rien pour savoir si cela était accepté ou non dans la société romaine, vu que le but de cet article est de nous faire passer la société Romaine pour un truc hyper tolérant. J’ai eu un cours sur Rome et les barbares en L3, et on voyait que certains militaires métisses romains-marcomans avaient pu se faire une place dans les hautes-sphères de la société romaine après les guerres marcomanes mais restaient souvent mal vus et un peu trop étrangers aux yeux de beaucoup.

Et puis, qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un Empire aussi grand intègre à son élite quelques individus des peuples conquis ? Tous les Empires font ça en fait. Ça ne veut pas dire que d’un coup leur capitale devient cosmopolite. Pour vous dire comme prendre des exceptions pour des généralités peut-être débile, je pourrai dire que Paris des années 1790 était une société cosmopolite parce qu’on avait un noble, un général et un député qui étaient noirs. Sauf que non ça marche pas comme ça.
Image
Le Chevalier Saint-George.
Image
Le général Thomas-Alexandre Dumas.
Image
Le député Jean-Baptiste Belley.

À toute époque, toute grande ville attire plus ou moins des immigrés et par la force des choses il arrive que quelques-uns viennent de très loin. Mais on ne peut pas faire des généralités sur des anecdotes.

Ensuite, incroyable on découvre qu’il y a des gens qui migrent. C’est fou, ça. Donc on retrouve 22 personnes dont la moitié sont immigrés mais on ne nous précise pas leur rang social. Bah oui, des esclaves de peuples conquis c’est pas la même chose qu’un individu étranger qu’on intègre à l’élite romaine. Sociologiquement c’est pas exactement le même profil.

Image

Donc au total, le Nouvel Obscurantiste se base sur une douzaine de non-blancs trouvés aux quatre coins de l’Europe de l’Ouest pour nous dire que la ville de Rome est cosmopolite. S’il en faut si peu, alors toutes les sociétés depuis les premières civilisations sont cosmopolites.

Image

Et cet article tape dans le vide car personne n’a jamais dit qu’il n’y avait pas plusieurs peuples au sein de l’Empire Romain et personne n’a jamais dit qu’il n’y avait pas de migrations. Les britanniques trouvaient juste un peu abusé de représenter des personnages noirs absolument partout dans l’histoire de la Grande-Bretagne.

D’ailleurs je sais même pas où ils ont vu des « fachos » dire que l’Empire romain était 100% blanc. Les nazis eux-mêmes pensaient que les romains étaient aryens à l’origine mais avaient connu une décadence après s’être trop mélangés avec leurs peuples conquis. Selon les nazis, les romains se seraient mélangés car ils ne connaissaient pas encore les sciences biologiques modernes et ne connaissaient pas la raciologie. Là-dessus je vous renvoie à Le nazisme et l’Antiquité de Johann Chapoutot. Et c’est ça qui est génial avec cet article, c’est qu’il fait comme s’il répondait à une affirmation que personne n’a pourtant jamais dite : qu’il n’y aurait que des blancs et uniquement des blancs au sein de l’Empire romain. Alors après peut-être qu’on a deux-trois gogoles 88 qui croient encore en cela, et Johann Chapoutot détruit bien ce romantisme d’une Antiquité 100% blanche, mais de là à blackwasher toute l’histoire occidentale…

Image

Encore une fois personne n’a prétendu le contraire, et ça ne prouve pas que mettre des légionnaires noirs dans une série soit forcément réalistes. Et dans l’Antiquité, on est pas encore sous le capitalisme donc les marchands, même lorsqu’ils s’enrichissent, rentrent assez rarement dans l’élite politique et militaire romaine. L’article mélange tout et n’importe quoi, l’auteur est en roue libre. Tout est bon pour justifier son discours idéologique.

ImageImage

Pour ce qui est des esclaves, est-ce que j’ai vraiment besoin de vous expliquer pourquoi ça n’a aucun rapport avec les hautes-fonctions de l’armée romaine ?

Image

Donc là évidemment, on a des rapports causes-conséquences assez curieux : il y a des noirs et des arabes en Afrique et au Moyen-Orient, ce sont des territoires romains, donc c’est censé prouver qu’il y avait des noirs dans l’élite militaire romaine et s’il y a des noirs dans l’élite militaire romaine alors c’est possible qu’il y en ait eu en Grande-Bretagne. L’article nous dit carrément « ils étaient tous romains » sauf que ce n’est pas le fait de vivre dans un territoire dominé par l’Empire Romain qui fait de vous un romain… la culture et la citoyenneté sont des éléments qui définissent le Romain. Vive dans un territoire dominé par l’Empire n’est pas suffisant. On est loin du concept de droit du sol à cette époque. Il faut attendre l’Edit de Caracalla pour que la citoyenneté soit accordée à tous les hommes libres de l’Empire. Oui, uniquement les hommes libres, évidemment.

D’ailleurs à ce moment, l’article fait une faute d’orthographe en écrivant « lybiens » au lieu de « libyens ». On sent le sérieux et l’attention prêtée au sujet.

Image

Encore une fois, personne n’a jamais dit qu’il n’y avait pas d’immigration à Rome. J’aimerais qu’on me montre qui a dit qu’il n’y avait pas d’immigration à Rome, jusqu’ici je n’ai jamais vu personne dire ça. Tout le débat parlait surtout de la Grande-Bretagne.

ImageImage

Incroyable : les habitants de Rome seraient des méditerranéens. C’est fou ça, non ? Quelle découverte. Et encore une fois : qui a prétendu le contraire et en quoi c’est censé prouver que la société romaine est cosmopolite ?

Image
Je ne pensais pas que la gauche portait un si grand intérêt pour la génétique. Je pensais que depuis 1945 on avait arrêté de faire de l’histoire comme ça. Plus sérieusement : la génétique ne fait pas tout. Parce que justement, s’il y a métissage alors ça veut dire qu’il y a assimilation et uniformisation au bout de plusieurs générations. Donc c’est pas très cosmopolite, à la fin.

Si on était dans un truc multiculturaliste et cosmopolite, on aurait justement plein de petites minorités culturelles qui ne se mélangent pas aux autres. Il ne suffit pas d’avoir des immigrés pour être cosmopolite et multiculturel. Et puis dire qu’il y a des minorités culturelles dans les grandes villes, ça ne nous dit pas grand-chose. Des minorités culturelles t’en auras toujours dans les grandes villes, ça a toujours été.

La question c’est surtout de savoir si leur culture est bien vue ou pas, s’il y a une hiérarchisation des cultures dans la société ou non (en général il y a une hiérarchie, le multiculturalisme comme quoi toutes les cultures se valent partout est assez récent). Et là encore de toute façon ça ne nous dit rien du milieu social dans lequel étaient ces gens. Savoir que les esclaves sont un mélange de gens d’origines très différentes, ce n’est pas nouveau. Si on fouille dans populations esclaves c’est probablement là qu’on va trouver la plus grande diversité génétique.

Image

Bon là on a un énorme anachronisme puisqu’on calque des conceptions modernes sur des anecdotes d’il y a 1800 ans. Et encore une fois l’auteur écrit « Lybie » au lieu de « Libye ». Ça va commencer à se voir qu’il n’en a rien à foutre.

Image

« Les romains n’étaient pas racistes » Bah forcément Ducon, le racisme tel qu’on le définit aujourd’hui est apparu tardivement avec la notion de « races ». Évidemment que les Romains ne cherchaient pas la pureté raciale : ces conceptions qui n’existaient pas. Et les « racistes » auxquels cet article est censé répondre sont d’accord avec ça puisqu’ils attribuent la décadence de Rome à un supposé métissage et à l’intégration de barbares au sein de l’Empire. Et tout ça ne veut pas dire pour autant que toutes les provinces de l’Empire romain étaient multi-ethniques, ni que les Romains étaient multiculturalistes au sens où on l’entend aujourd’hui.

Bref. Que nous apprend cet article ? Rien. Il fait de la surinterprétation sur la base d’anecdotes, et nous prend des exemples de provinces romaines d’Afrique comme si ça avait à voir avec l’Europe de l’Ouest, et il ne prend pas de recul par rapport aux milieux sociaux. Quel est le but de cet article ? Il est là pour faire un homme de paille (des gens auraient dit que les romains ne sont que 100% blancs) et du terrorisme intellectuel (ceux qui contredisent cet article ou la BBC sont des « racistes »). Mais il est aussi là pour donner une caution intellectuelle à une réécriture de l’histoire, à un blackwashing de l’histoire de l’Afrique du Nord, de l’Empire Romain et de la Grande-Bretagne ou de l’Europe en général.

Parce que vous savez bien que sur la BBC, c’est pas juste un personnage par-ci par là qu’ils rendent noir ou arabe, mais c’est constant. Et mis bout à bout, ces œuvres de culture de masse sur-représentent les minorités ethniques.

ImageImage

Il ne faut pas oublier que pour la majeure partie des gens, leur rapport à l’histoire vient majoritairement de films, de séries et de documentaires (et quelques restes de leurs cours d’histoire). Banaliser un blackwashing de l’histoire, c’est laisser croire au grand public que l’Europe du passé avait les mêmes statistiques ethniques que les Etats-Unis d’Amérique. Parce qu’on se doute bien que cette mode des quotas ça vient d’une volonté d’imiter les américains et le progressisme hollywoodien… enfin bref c’est n’importe quoi.

À propos de l’auteur

Travailleur d'une banlieue de province, possède une licence d'histoire, à République Souveraine.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code