J’aimerais revenir aujourd’hui sur les débats idéologiques que nous avons souvent avec les communautés religieuses sur les réseaux sociaux. 

Pour placer de suite le contexte, j’ai été baptisé et j’ai reçu une éducation catholique jusqu’à ma communion, mais je n’ai jamais « plongé dedans », d’où le fait qu’aujourd’hui je ne mette les pieds dans une église uniquement en tant que touriste, admirateur de belles architectures et d’histoire. 

Même si le précepte de base des religions « aime et chéris ton prochain » m’est important d’un point de vue emphatique, je me considère comme oscillant entre athée et agnostique, cela dépend un peu de l’évolution de mes pensées sur le sujet, et lorsque je m’intéresse aux religions, c’est un peu à leur histoire et leur rôle géopolitique, mais surtout à la relation entre l’humain et le divin.

Avec l’évolution de ma conscience politique, j’ai de plus en plus accepté et intégré le fait que les religions sont des idéologies au même titre que les idéologies politiques. Tout comme avec ces dernières, les croyants adhèrent plus ou moins au contenu idéologique, voire même, tombent dans le militantisme, de doux à forcené.

Grâce aux coups d’éclats et débats sur twitter avec certaines communautés religieuses, j’ai pu affiner un peu ma pensée sur le sujet. (oui troller peut amener au débat, n’en déplaise à certains)

Je vois donc chaque jour plus l’intérêt de vivre dans une République Laïque. Jusque là, je le vivais comme un acquis, quelque chose de normal, cela m’a permit de prendre du recul par rapport à mon éducation religieuse et de m’intéresser à la religion sous un angle différent.

Cependant, plus les années passent, plus il devient sensible de s’exprimer sur les religions, et alors que la popularité du hashtag #JeSuisCharlie avait mis en avant la volonté de jouir de cette liberté d’expression, force est de constater ce que toutes les années passés depuis nous ont montré.

World Religions Planet Earth Flower World religions – flower icon made of religious symbols and planet earth in center. Isolated vector illustration on white background.

La situation que vous retrouverez le plus souvent sur les réseaux sociaux est la suivante, et même si elle est exacerbée, elle représente les sentiments réels:

Une communauté religieuse appelle à l’homophobie / misogynie / la violence / la haine – faits légalement répréhensibles de plusieurs dizaines de milliers d’euros d’amende et de plusieurs mois à années de prisons –  sous couvert de ce que lui dicte sa religion « amour et paix » Inc.©®™

Forcément taquin, on leur sort un ou deux memes blasphémant leur religion autour des drapeaux LGBT, de la pédophilie, etc… (y’a plein de matière)

Et là, on se prend une charge de réponses haineuses avec comme idée directrice:

« SALE INFIDELE TU DOIS LE RESPECT A ma religion / mon dieu / mon prophète / Chtuhlu / remplissez par vos/votre divinité(s) adulée(s) »

SUR LE RESPECT

Le respect d’une religion c’est laisser le droit aux gens de la pratiquer dans leur vie privée ou leur lieu de culte.

Le respect de la république c’est laisser le droit aux gens de penser et dire ce qu’ils veulent sans qu’ils se retrouvent menacés de mort. C’est aussi le droit au blasphème et à la critique de la religion (de toutes les religions) et autre idéologie.

il y a une différence entre le respect d’autrui et le respect d’une religion. Je réagissais au fait que mettre la sauce sur internet c’est devenu une méthode pour rendre justice soi-même, et c’est hors la loi (il faut le savoir hein!). Une personne critique une religion, vous trouvez qu’elle a fait quelque chose de répréhensible? Vous contactez les autorités compétentes. Mais la délation sur internet, le doxxing, chercher tous les comptes d’une personne, la harceler, voire donner ses coordonnées, c’est interdit, répréhensible et c’est mal.

Ça commence à me gaver, la loi du talion sur internet. On fait tellement « ACAB ACAB » partout que tout le monde fait justice soi-même. Vous vivez dans un pays, avec des lois, une justice, qui punit et protège.

Il ne faut pas oublier qu’elle n’est pas là que pour protéger les victimes ou punir les coupables mais aussi et surtout pour éviter que des citoyens fassent justice eux même et deviennent coupables de délits/crimes.

D’un point de vue légal, si quelqu’un tient des propos racistes, vous pouvez l’attaquer pour cela, mais jamais l’empêcher de s’exprimer sur internet, c’est la différence entre une démocratie et une société fasciste, même si l’on y glisse doucement…

Par contre, j’ai vu des tentatives de doxxing sur des comptes et sûrement à un moment sur des coordonnées privées comme dans les derniers scandales du genre (Mila entre autre et d’autres chaque jours sur internet). Je tiens juste à dire que, pour moi, ceux qui font cela sans passer par la justice, en affichant tout au public, face à la vindicte populaire, sont aussi répréhensibles, voire plus, que la personne qu’elles essayent de jeter au pilori.

Ensuite, là n’est pas le débat. Si une personne ne respecte pas la loi, elle est coupable de cela. Si un citoyen ne respecte pas la loi en retour pour se venger d’elle, il est coupable aussi, la légitime défense n’est en aucun cas valable comme excuse face à un blasphème ou une discrimination. La question est la suivante: serez vous assez respectueux de la loi pour laisser la justice gérer?

SUR LE SACRÉ

Alors concernant l’excuse du livre sacré, le Coran il est sacré pour ses croyants avant tout, tout comme ses pendants catholique et hébraïque. Ces textes ont été utilisés par des hommes comme  outils de pouvoir et de manipulation des masses de croyants, du moins les aveuglés.

 

Ensuite, on peut débattre longtemps sur la pertinence de certaines réactions épidermiques chez les aveuglés coraniques, mais leur haine du progressisme est à peu près aussi abjecte que celle des extrémistes des religions hébraïque et catholique. La vraie différence, c’est qu’ils se sentent aujourd’hui beaucoup moins menacés par les lois et la Laïcité, et c’est notre faute à tous. Et c’est très triste, car les gens qui sont dans de tels extrêmes ne savent pas faire grand chose des idéaux originels des religions: tendre la main à son prochain et s’aimer les uns les autres.

En fait, l’extrémisme de la religion islamique ces dernières décennies est à comparer aux pires heures sombres de l’histoire catholique, c’est à dire l’inquisition. (on lapidait pas les mécréants ou les hérétiques mais on les faisait brûler, et vif, s’ils n’avouaient pas leur péchés avant qu’on mette le feu – charmant). Ce retard d’acceptation de l’évolution sociétale s’explique aussi par le retard de phase avec le monde, l’islam a 800 ans de retard sur l’église Catholique.

Donc c’est pas que l’homosexualité n’est pas tolérée par le Coran, les religieux nous ont fait le même type d’interprétation de la bible pendant longtemps. C’est juste que le Coran est en retard sur l’intégration des questions sociétales à sa lecture, tout comme la bible a pu l’être sur plusieurs sujets.

Vu que ce sont des hommes qui interprètent les religions, ces hommes restant de simples mortels pétris de défauts et contradictions, ils utilisent bien souvent la parole de dieu pour assoir leur main mise ou leur idéologie sur les croyants. Un musulman m’a expliqué, en simplifiant, qu’il y avait autant de courant d’interprétation du Coran que d’apôtres du prophète. Imaginez bien que, du coup, il y a des interprétations plus progressistes et d’autres plus extrémistes. A partir du moment où les Hommes l’utilise à leurs fins, la religion se dévoie…

Heureusement, en France, nous avons la Laïcité d’état, et le droit au blasphème. Nous avons le droit de nous moquer de symboles religieux ou de la religion en elle même, tant qu’on ne stigmatise pas les croyants en terme d’individus.

Donc représenter la Kaaba avec un drapeau lgbt est:

– totalement légal

– une excellente manière de troller le niveau de lecture très intolérant des représentants religieux de l’islam.

C’est donc un militantisme valable face aux appels au meurtre contre les homosexuels. Il est bon aussi de rappeler que cela n’est en aucun cas assimilable à du racisme.

Sur ce bonne journée

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 affirme que 

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. Les manifestations religieuses en dehors des édifices du culte, comme les prières de rue, peuvent donc être autorisées sous réserve qu’elles ne troublent pas l’ordre public. »

Auteurs

À propos de l’auteur

Charles libre! - Avec l'âge de la réponse à la vie, à l'univers et au reste, il était temps de se politiser un peu... Désespéré par la gauche "postmo", Amateur de Rock/Pop Coréenne

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code